Un meuble adapté à sa morphologie est-il pour autant
un meuble ergonomique ?

Pour le savoir, il faut revenir sur l’origine du mot et sur la manière dont il a été utilisé jusqu’à nos jours.

D’un point de vue étymologique, le mot ergonomie tire ses racines de 2 expressions grecs « érgon », le « travail » et « nomos », la loi. Ergonomie est un terme utilisé à partir de la fin du 19ème siècle par le milieu scientifique pour décrire le travail dans l’entreprise.

L’ergonomie est en fait une science consistant à étudier de manière quantitative et qualitative les conditions de travail dans l’objectif d’en améliorer la productivité. Pour cela, on se concentre d’abord sur l’espace physique de travail mais aussi sur l’organisation du travail et ses modes de management.

Le terme « ergonomique » s’utilise à propos d’un objet dont la conception et la forme est bien adaptée à l’utilisateur et notamment aux conditions de travail de l’utilisateur. On voit là encore le lien avec le travail. Une chaise ergonomique (de travail) serait donc plus adaptée à son utilisateur qu’une chaise non ergonomique.


Le mobilier ergonomique serait donc limité au champ professionnel ?

C’est clairement le cas dans un premier temps car ces recherches sont développées pour permettre à l’entreprise d’améliorer sa productivité et sa rentabilité. Avec l’automatisation des modes de production et l’explosion des tâches répétitives dans l’industrie apparaît les TMS (troubles musculo squelettiques).

C’est pour permettre à l’homme d’être plus productif qu’on améliore son poste de travail. Pour cela, on se concentre sur la position, les changements de positions et les mouvements effectués.

 

De la même manière aujourd’hui, une entreprise investit dans du mobilier ergonomique pour augmenter la productivité de ses collaborateurs. D’abord au niveau du poste de travail des ouvriers où se situe l’essentiel de la production industrielle puis au niveau des postes administratifs et des cadres.

Vers la fin du 20ème siècle, l’ergonomie dépasse le champ strictement professionnel pour s’intéresser au champ personnel et au foyer familial. Plus qu’une extension des champs de recherche, on assiste alors à une vulgarisation du terme ergonomique dans le langage commun. On parle alors de mobilier ergonomique pour la maison. De chaise ergonomique, de fauteuil ergonomique, de canapé ergonomique et de cuisine ergonomique.

Un meuble adapté à sa morphologie est donc ergonomique mais un meuble ergonomique peut-être bien plus que cela. C’est aussi un meuble qui prend en compte les champs d’applications de l’utilisateur. 


La chaise ergonomique comme l’ensemble des équipements de la maison peut s’adapter aux besoins physiologiques spécifiques de l’utilisateur mais aussi aux différentes manières dont il utilise son environnement.